Un alibi qui contredit une plaignante n'a jamais été vérifié — Affaire Ramadan

Tariq Ramadan islamologue suisse a été placé en garde à vu le 31 janvier 2018

Tariq Ramadan islamologue suisse a été placé en garde à vu le 31 janvier 2018

L'islamologue Tariq Ramadan, inculpé et incarcéré vendredi en France pour viols, disposerait d'un alibi qui n'a pas été vérifié par la justice et qui remettrait en cause une des accusations portées à son encontre, rapporte le journal Le Parisien ce lundi.

L'islamologue suisse, écroué depuis vendredi après sa mise en examen à Paris, avait demandé un débat différé sur sa détention, le temps de préparer sa défense.

Deux femmes, dont une handicapée à la suite d'un accident de voiture, ont porté plainte pour viols contre cet universitaire controversé de 55 ans, petit-fils du fondateur égyptien des Frères musulmans.

Or le document, qui pourrait être un solide alibi pour Tariq Ramadan, n'a pas fait l'objet de vérification par les services de police.

En 2017, les Français ont dépensé 81 milliards d'euros — Commerce en ligne
Par ailleurs, près de six utilisateurs de smartphone sur 10 l'utilisent pour suivre la progression de leurs achats en ligne. Cette tendance se retrouve surtout dans la vente en ligne de vêtements qui représentent 6 cas sur 10.

PSG: ce qu'on sait sur la fête d'anniversaire de Neymar
Par ailleurs, Neymar a tenu à ce que ses convives masculins portent du noir (smoking) et les femmes une longue robe. Une soirée tout en démesure, à l'image de la star brésilienne.

Le Real tenu en échec par Levante — Esp
À ce jour, Manchester City est le favori pour la Champion's League. Selon le journal ABC , le nouveau deal serait prévu pour juin. La pression est maintenant plus forte sur Z.

Les avocats de Tariq Ramadan, mis en examen pour viols, ripostent. Cette ancienne salafiste devenue militante féministe avait déjà raconté la scène dans son autobiographie en 2016, mais en désignant son agresseur présumé par un pseudonyme.

Ses avocats ont également écrit à la ministre française de la Justice, Nicole Belloubet, pour demander la saisine de l'Inspection générale de la justice, organe de contrôle de l'administration judiciaire, affirmant que l'enquête préliminaire a été émaillée de dysfonctionnements au détriment de leur client. Cette note fait état d'une réservation de billet d'avion, a-t-on appris de source proche du dossier.

" Cette note démontre qu'il est impossible que les faits dénoncés par la plaignante aient été commis, comme elle le prétend, le 9 octobre 2009 dans l'après-midi à l'hôtel Hilton de Lyon puisque monsieur Ramadan est arrivé à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry le 9 octobre 2009 à 18 h 35", écrivent les avocats dans ce courrier, dont l'existence a été révélée par Le Parisien. "Pour moi, les faits étaient caractérisés".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.